Actualités, Statements

Déclaration de parlementaires et représentants de forces politiques dans le cadre du Forum Social Mondial de Salvador de Bahia – 2018

Dismantle Corporate Power

 

SUR L’ACCORD DE LIBRE-ECHANGE MERCOSUR-UE (MEFTA)

 

Réunis dans le cadre du Forum Social Mondial de Salvador de Bahia, afin de dialoguer avec les mouvements sociaux et coordonner des campagnes communes, nous, parlementaires et représentants de forces politiques de diverses parties du monde souhaitons exprimer notre opposition aux accords de libre-échange et notamment celui qui est en cours de négociation entre le Mercosur et l’Union européenne (aussi appelé MEFTA).

 

Nous considérons inacceptable que soit conclu cet accord négocié dans le secret, sans étude d’impact mis à jour, et sans tenir compte des asymétries entre les régions qui condamnerait le Mercosur à dépendre exclusivement de l’exportation de matières premières, de produits de l’agrobusiness, d’énergies fossiles, et de produits miniers tandis que l’UE augmenterait considérablement ses exportations de produits industriels, sa pénétration dans le marché des services, des marchés publics, des droits de propriété intellectuelle, rendant plus difficile l’accès de la population aux médicaments par exemple

 

Par ailleurs cet accord condamnerait à la disparition des centaines de millier d’exploitations agricole petites ou moyennes des deux côtés de l’Atlantique, et à la destruction de plus de 50 millions d’hectares de forêt vierge, avec des conséquences dévastatrices pour les peuples indiens, la biodiversité et l’environnement, et cela en flagrante violation de l’Accord de Paris.

 

C’est pourquoi nous demandons que ne soit pris aucun engagement dans le cadre de ces négociations d’un Accord de libre-échange entre les deux régions, et que l’on consulte comme ils faut les peuples du Mercosur et de l’Union européenne pour qu’ils décident dans quel cadre ils veulent que s’intensifient leurs relations.

Also available in: Anglais Espagnol